• 034 30 810 50
  • tanoracool.mada@gmail.com

5 Symptômes d’un AVC que vous devez absolument connaitre

5 Symptômes d’un AVC que vous devez absolument connaitre

L’accident vasculaire cérébral (AVC) ne touche pas que les seniors. Des études récentes révèlent que cette maladie peut aussi toucher les jeunes adultes, d’où l’importance de la sensibilisation sur ce sujet. Voici les 5 symptômes à connaître pour prévenir un AVC.

Il s’agit de la 3ème cause de décès en France. Si la plupart des accidents vasculaires cérébraux surviennent chez les personnes âgées de plus de 65 ans, 10 % touchent les moins de 45 ans, et les femmes sont plus exposées à ce risque que les hommes. Un phénomène qui peut s’expliquer par la diminution de l’espérance de vie en bonne santé (sans incapacité) de la population. Cela signifie que vous, ou une personne de votre entourage, pouvez être victime d’un accident de ce type quel que soit l’âge.

Pourquoi les femmes sont-elles plus exposées ?

Certaines raisons expliquent pourquoi les femmes ont tendance à avoir un risque plus élevé d’AVC que les hommes. Le tabagisme, l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie et le diabète touchent les deux sexes. Néanmoins, selon Andrew Stemer, directeur du programme de l’AVC à l’hôpital de l’Université Georgetown MedStar, « certains facteurs de risque ne concernent que les femmes… la grossesse en fait partie, en particulier au cours du troisième trimestre, et dans les semaines et les mois qui suivent l’accouchement ». Les changements hormonaux ont aussi une incidence sur la multiplication de risque d’AVC de même que la position prolongée sur un lit entraîne un ralentissement de la circulation dans les veines et favorise la formation de caillots.

La prise de contraceptifs tels que la pilule peut aussi augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral. Celles qui souffrent de migraines (qui s’accompagnent d’un phénomène d’étincelles dans les yeux) sont aussi plus exposées. Tous ces éléments cumulés sont des facteurs qui augmentent le risque chez les femmes de moins de 45 ans.

Les cas d’AVC les plus répandus

Le type d’AVC le plus commun est l’accident vasculaire cérébral ischémique (ou éclipse cérébrale) qui représente environ 80 à 90 % des cas. Il survient quand un caillot de sang empêche le sang d’irriguer le cerveau (infarctus). Celui-ci survient de manière brutale et disparaît en moins de 24 heures, d’où la nécessité d’une prise en charge médicale rapide car plus vous attendez, plus grands seront les dommages, avec des séquelles qui peuvent être très invalidantes.

Pour prévenir les risques d’AVC, une hygiène de vie saine et une alimentation équilibrée peuvent vous aider à minimiser le danger. Voici 5 symptômes d’AVC alarmants :

Vous ressentez une faiblesse sur une partie de votre corps

Vous ressentez une faiblesse soudaine, une perte de motricité ou une insensibilité d’un membre ? Il est fort probable que ce soit le symptôme d’un AVC, surtout s’il s’agit d’un bras, une jambe ou une partie du visage. Dès que ces symptômes apparaissent, il est indispensable de faire appel à un médecin ou de vous rendre aux urgences les plus proches.

Troubles de la parole et paralysie faciale

Vous avez des difficultés à vous exprimer, à trouver vos mots et également à comprendre ce que les autres disent ? Selon Andrew Stemer, « si une personne est effrayée, si elle a des difficultés à parler, ou que sa langue est pâteuse au point de ne pouvoir prononcer de mots, il faut agir immédiatement ».

Une migraine sévère

Un état de forte douleur migraineuse ou une tension artérielle élevée sont un terrain propice pour les cas d’AVC hémorragiques, qui sont causés par un saignement incontrôlé à l’intérieur du cerveau. Cette « fuite » bloque la circulation sanguine et tue les cellules cérébrales. Ce type d’AVC est beaucoup moins fréquent que les cas d’accidents vasculaires cérébraux ischémiques (environ 10 à 15 % des accidents) mais le taux de mortalité est plus élevé…..

Pour plus de détails, suivez le lien: https://www.santeplusmag.com/5-symptomes-dun-avc….

Le geek

Vous devez être connecté·e pour laisser un commentaire.